Close

Infolettre

Archive for janvier 2014

Liaison et affinités : Centraide de la région d’York, Hospice Georgina et Innoweave

Hospice Georgina

L’un de nos partenaires, United Way York Region, a publié récemment l’histoire suivante dans la section de son site web « Pourquoi je donne ».  L’histoire raconte comment Innoweave a apporté de l’aide à l’Hospice Georgina, un organisme qui dépend énormément de l’aide des bénévoles pour améliorer son impact sur l’une des populations les plus vulnérables au Canada.

« Nous sommes un petit organisme à but non lucratif ayant un petit nombre d’employés permanents et un budget limité, mais nous avons une grande passion pour notre travail, » explique Marie Morton, directrice générale de l’Hospice Georgina.  Madame Morton ajoute :  « Nous sommes très engagés envers nos clients et quand Centraide de la région York nous a proposé l’idée de travailler avec Innoweave, nous avons accepté cette proposition avec empressement. »

Pour lire l’histoire au complet, qui explique, entre autres, comment Christine Hill-Caballero, coach du module Impact et clarté stratégique, a aidé l’Hospice Georgina à soutenir et à utiliser plus efficacement ses nombreux bénévoles, cliquer ici (disponible en anglais, seulement).

Pour découvrir comment vous pouvez accéder à d’autres outils semblables au profit de votre organisme, visitez la page des Modules, procédez à une autoévaluation ou consultez la liste d’ateliers à venir.

Innoweave, est-ce le bon choix pour vous?

Découvrez comment votre organisme pourrait tirer un profit maximum des approches préconisées par Innoweave.

Parfois, pour apporter de vrais changements dans le monde, un organisme doit procéder à des changements majeurs internes.

Jusqu’à ce jour, nous avons travaillé avec tout près de 200 organismes et plus d’une centaine de partenaires dans toutes les régions du Canada par l’octroi de financement, l’organisation d’ateliers, des services de coaching et le développement de modules.  Nous comptons parmi nos partenaires la Fondation Trillium de l’Ontario, Ressources humaines et Développement des compétences Canada, la Fondation PwC, les Systèmes Cisco, Imagine Canada, Centraide Canada et bien d’autres.

Nous travaillons avec des organismes communautaires à travers le Canada qui sont :

  • Établis : Innoweave offre une fourchette d’outils pratiques et efficaces sous forme de 8 modules aux organismes qui ont fait preuve de succès et qui souhaitent accroître leur impact et leurs résultats.  Ce sont des organismes qui sont fondés sur une structure claire et qui disposent de ressources qui leur permettent de prendre le temps de mettre en oeuvre les changements requis pour qu’ils puissent tirer le maximum de profit de leurs relations avec Innoweave.
  • Motivés à changer :  Les ateliers et les activités de mentorat ont été développés par Innoweave pour aider les équipes bien motivées à franchir toutes les étapes nécessaires pour arriver à un niveau organisationnel et à des résultats supérieurs.  Cela peut être très douloureux et exige beaucoup de travail, mais cela en vaut largement la peine.  Comme l’a dit Kirsten Eastwood, du Centre des femmes de North York, « c’est un processus extrêmement discipliné qui nous a obligés à soulever des questions très difficiles.  Nous avons dû nous poser des questions sur ce que nous faisons bien et sur ce que nous faisons moins bien.»
  • Disposés à prendre un temps de réflexion :  Innoweave comprend combien il peut être difficile de sortir d’un cycle où nous exécutons nos fonctions de manière routinière afin de réfléchir à « comment nous pourrions faire mieux ».  Tous nos anciens participants peuvent le confirmer.  En posant ces questions qui sont souvent très difficiles, nous développons une plus grande clarté qui nous permet de fonctionner de manière beaucoup plus efficace.  Autrement dit, nous réussissons à faire plus avec moins.

Quelle est la nature de l’expérience

« Avant d’avoir travaillé avec Innoweave, il était plutôt difficile d’expliquer avec précision l’envergure et la profondeur de l’oeuvre d’Elizabeth Fry et d’expliquer simplement pourquoi nous faisons ce que nous faisons, » a déclaré Shawn Bayes, directrice générale de la Société Elizabeth Fry du Grand Vancouver, un organisme sans but lucratif offrant des services de soutien aux femmes, aux jeunes filles et aux enfants à risque de judiciarisation ou déjà aux prises avec le système pénal.  « Notre Théorie du changement nous a aidés à clarifier notre mission et à définir les critères qui servent à mesurer l’impact de chacun des éléments de notre travail. »

Pembina Institute

« Innoweave a été extrêmement utile pour l’Institut Pembina, » selon Devika Shah, conseillère principale au Pembina Institute, un groupe de réflexion sur les énergies propres en gagées activement dans la recherche, l’éducation, le plaidoyer stratégique et les services-conseils pour la promotion de solutions d’énergie propre.  Selon madame Shah, « notre décision de suivre le module d’Innoweave sur l’impact et la Clarté stratégique (ICS) nous a permis de réévaluer notre vision stratégique et notre structure organisationnelle. »

Après avoir terminé le module ICS, l’équipe de direction de Pembina a mieux compris l’impact qu’elle doit atteindre pour changer la structure organisationnelle.  Pour tous les membres de l’équipe, devenir plus efficace signifie la réorganisation complète et la création d’équipes régionales entièrement intégrées qui seront plus axées sur la collaboration et le partage de priorités et d’objectifs communs.

« À l’heure actuelle nous avons une équipe en Colombie-Britannique, une équipe en Alberta et le Grand Nord et une autre équipe en Ontario qui s’attaquent aux grands enjeux répondant aux besoins tant régionaux que nationaux », a expliqué Devika Shah.  « Afin d’assurer la collaboration efficace sur les enjeux énergétiques clés à l’échelle nationale, nos avons créé unité de Projets et consultation nationale ainsi qu’une unité responsable des Politiques fédérales pour assurer une plus grande collaboration avec les équipes dans les régions lorsque cela s’avère nécessaire. »

Le moment du déclic !

Chez Pembina, le gain le plus important est le développement d’une grande clarté sur ce que l’organisme peut vraiment apporter en tant que valeur ajoutée au sein du secteur environnemental et énergétique du Canada.

« Nous avons une vision beaucoup plus claire sur le niveau de changement que nous pouvons réalistiquement préconiser », a déclaré madame Shah.  « Pour nous, cela veut dire une accélération du processus de changement des politiques afin de mettre à la disposition des décideurs et des intervenants clés des solutions pragmatiques, bien recherchées et crédibles.  Nous avons développé une vision beaucoup plus claire et nous avons mieux ciblé les informations susceptibles d’avoir un impact sur un grand éventail de décisions opérationnelles, y compris la répartition de nos effectifs en équipe ainsi que nos activités de recherche et de gestion de financement. »

C’est une victoire majeure surtout pour Pembina qui contrairement à d’autres OSBL ne s’occupe pas de la prestation directe de services sociaux destinés à des populations spécifiques.  Selon madame Shah, « nous travaillons dans les hautes sphères de changement des politiques et des systèmes.  Il faut souvent attendre de longues années avant de voir la réalisation de changements politiques que nous préconisons ; ces changements peuvent être adoptés sous une forme très différente de celle que nous avions proposée et cela à cause de divers impacts politiques ou d’événements externes susceptibles d’avoir une influence sur les vrais besoins du contexte. »

Comme l’a déclaré le directeur général de Pembina, monsieur Ed Whittingham, dans le vidéoclip précédent, « je crois que le changement était déjà amorcé au sien de Pembina.  C’est un processus qui a été pondu comme un œuf doré droit devant mes yeux !  »

Pour obtenir plus de renseignements sur le processus Innoweave et pour découvrir comment vous pouvez obtenir une subvention qui vous donnera droit au mentorat expert pendant le processus de mise en oeuvre, cliquer ici.

Vous avez de bons résultats? Vous pouvez accroître votre financement!

Homelessness postVous apprendrez comment le financement basé sur les résultats et les outils comme les contrats d’impact social vous aident à pousser votre projet au-delà de la phase pilote pour maximiser votre impact.

Nous n’avons que de bonnes nouvelles à vous apprendre !

Premièrement, la conjoncture est propice aux entreprises sociales proposant des idées et programmes innovateurs qui produisent des résultats. Grâce aux outils tels que les contrats d’impact social, où le financement est accordé selon les résultats prévus, les organismes peuvent aujourd’hui trouver du financement qui n’était pas accessible auparavant.

Ensuite, Innoweave a conclu un partenariat avec le MaRS Centre for Impact Investing afin de créer un module exhaustif, mais accessible, pour vous aider à mieux comprendre la notion de financement basé sur les résultats.

Le premier atelier ayant pour thème le financement basé sur les résultats aura lieu le 11 janvier à Halifax. Il est organisé conjointement avec Finance for Good, un organisme intermédiaire, spécialisé dans les contrats d’impact social, qui travaille auprès d’organisations du secteur public et gouvernemental pour faciliter l’obtention de telles subventions (favorisant ainsi l’impact de l’innovation sociale).

Lars Boggild, qui est agent de développement de programme pour Finance for Good, animera l’atelier. Selon lui : « Les participants seront très heureux d’apprendre que l’atelier est structuré de façon à ce qu’ils puissent élaborer des plans détaillés afin d’obtenir du financement basé sur les résultats pour leur organisation, plutôt que de travailler sur des études de cas générales. Ils pourront ainsi utiliser immédiatement cet outil concret pour obtenir le financement qu’ils recherchent ».

La notion de contrat d’impact social vous est inconnue ? Vous n’êtes pas seul !

Le financement basé sur les résultats est relativement nouveau au Canada. Par ailleurs, l’outil est né il y a peu de temps au Royaume-Uni, en 2010. La formule n’a pas tardé à attirer l’attention des bailleurs de fonds publics et politiciens, qui désirent ardemment prouver qu’ils savent prendre des décisions judicieuses et raisonnables. Les innovateurs sociaux ont également manifesté un intérêt marqué pour ce type de financement comme les subventions se font rares et sont plus souvent versées aux programmes de rattrapage plutôt qu’aux programmes de prévention.

Prenons un exemple concret : l’itinérance
(suite…)