Impact et clarté stratégique au Calgary Counselling Centre

18 septembre 2019





« J’ai dit aux consultants la première fois que nous nous sommes rencontrés que je pensais que ça n’allait pas changer grand-chose fondamentalement », se rappelle la Dre Robbie Babins‑Wagner, PDG du Calgary Counselling Centre. « En réalité, nous avions fait un pari [avec notre coach Innoweave] à savoir où le processus allait nous mener. Nous avions déjà un plan stratégique et un plan opérationnel, et nous connaissions notre objectif. »

Le Calgary Counselling Centre avait conçu une approche novatrice en matière de consultation psychologique qui utilisait une thérapie éclairée par la rétroaction pour améliorer la communication entre la clientèle et les thérapeutes, permettant ainsi à ces dernières et derniers de savoir quand leur approche ne fonctionnait pas.

Parallèlement à la réussite de cette nouvelle approche, le Centre cherchait un moyen de cadrer et de lier les différents éléments de son travail. Il formait la prochaine génération de thérapeutes tout en menant des travaux de recherche et de défense des droits, et il s’avérait pénible d’expliquer comment ces différents éléments formaient un tout. Les gens ne comprenaient pas si la recherche était une activité distincte ou si elle devait soutenir le reste de l’organisme. Le Centre avait de la difficulté à expliquer comment la formation et les consultations psychologiques étaient intimement liées dans le cadre de son approche.

« Nous avions beaucoup de difficulté à raconter notre histoire de façon non clinique et à présenter notre proposition de valeur », explique la Dre Babins-Wagner.

En travaillant avec un coach du parcours Impact et clarté stratégique, l’équipe du Centre a réussi à trouver les bons mots pour réunir ces différents éléments et expliquer clairement comment chacun d’entre eux faisait partie de sa vision. Au bout du compte, l’acquisition et la formulation de cette compréhension commune ont aidé l’équipe à aligner tous les aspects de son travail, de la collecte de fonds aux activités opérationnelles, en passant par les services de consultations psychologiques.

Mais une profonde réflexion a été nécessaire pour y arriver. L’équipe a débattu de la manière de raconter son histoire, en venant même à se demander si elle devait utiliser le terme « thérapie » ou « consultation psychologique » pour décrire son travail. Elle a finalement choisi de se fier à des renseignements obtenus lors d’un sondage mené antérieurement qui avait permis de conclure que le public était plus à l’aise avec le terme « consultation psychologique ».

« Le parcours nous a permis de nous mettre d’accord sur nos objectifs opérationnels stratégiques et sur la façon de les atteindre », affirme la Dre Babins-Wagner.

Trois ans plus tard, la PDG a encore l’impression que l’équipe avance dans la même direction. Et le parcours a donné à l’organisme des fondements pour accroître l’ampleur de ses travaux. Récemment, le Centre a de nouveau travaillé avec des coachs Innoweave pour explorer diverses options de financement basé sur les résultats.

« Les choses allaient bien, mais je pense que le travail fait avec Innoweave dans le cadre du parcours Impact et clarté stratégique nous a rendus encore meilleurs », dit-elle.

« Toute l’équipe de haute direction a participé [au parcours Impact et clarté stratégique] et même si nous étions d’accord avant, nous étions maintenant en parfaite harmonie. C’était la première fois que je me disais que le jour où je voudrais prendre ma retraite, je pourrais le faire, car nos travaux se poursuivraient. »